Pour une citoyenneté aux couleurs locales

massy@venir

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Comme un boomerang - oct11

 

 

Le verdict des Sénatoriales est tombé. La gauche, victorieuse, ravit le Sénat.

 

On peut croire que les conditions sont réunies pour bloquer toutes les lois insupportables aux Français que le pouvoir sarkozien pourrait encore leur infliger

On pourrait même croire que la gauche serait en mesure de faire passer toutes les lois qu’elle veut, comme l’a dit Martine Aubry.

Pas sûr, quand on sait que le dernier mot revient à l’Assemblée Nationale. Pas rassurant non plus car Mme Aubry commence à tempérer les ardeurs et l’attente de celles et de ceux qui espèrent des recréations de postes dans la fonction publique en rappelant les exigences de la dette et de l’équilibre budgétaire, car Mme Aubry a en matière de laïcité une conception fort ouverte au communautarisme. Il est vrai que Vincent Delahaye,  élu lui aussi sénateur et toujours maire de Massy peut la rejoindre sur ce terrain. Ne conçoit-il pas la laïcité comme le moyen de permettre à toutes les religions de s’exprimer et n’a-t-il pas subventionné avec le produit de nos impôts locaux la construction d’un local cultuel à l’intention d’une communauté islamique

Tant et si bien que le pavé lancé par le peuple de gauche dans ce lieu feutré qu’est le Sénat pourrait bien lui revenir comme un boomerang !

 

Faire table rase pour inventer un monde nouveau - oct11

 


Face aux mots tabous de la notation Triple A et de la Dette, un homme s’est dressé et a lancé la formule libératrice : démondialisation.

Cet homme, c’est Arnaud Montebourg.

Le propre de la gauche est de faire rêver. Et faire rêver, c’est se battre contre ce qui vous est présenté comme impossible.

Quand les libéraux parlent de dérégulation mais se rappellent opportunément l’existence de notre Constitution républicaine pour y inscrire un prétendu dogme budgétaire, il est temps de rappeler que la République en défendant les moyens de production nationaux peut relancer la croissance économique et assurer aux citoyens les conditions de vie et les services publiques auxquels ils ont droit.

Nous assistons à la ruine du système de globalisation libérale. Liées l’une à l’autre, les économies obéissant à ce modèle sont en passe de s’effondrer, les plus fragiles d’abord, les plus fortes après, peut-être. On voit bien que ce système qu’il suffisait de faire tourner pour obtenir des résultats miracles ne fonctionne plus. ! Au lieu de jeter de l’argent à fond perdu dans les banques l’Etat doit réinvestir l’espace économique national, soutenir la production nationale, le travail,  lutter contre la spéculation , mener une politique volontariste de croissance. Cette dernière est nécessaire pour redonner des moyens aux services publics, développer les investissements (transports, bâtiments, solutions alternatives au nucléaire) qui respectent les normes du développement durable. Ce qui est jugé possible de faire pour les banques, il faut le Faire pour le République, pour la France, pour tous.

Arnaud Montebourg a toujours dénoncé la spéculation et les paradis fiscaux, en 2005, il a appelé à voter non à la Constitution Européenne au nom de l’indépendance de la France et contre la globalisation économique, il a dénoncé les scandales politico financiers et appelé à un Etat impartial, il a dénoncé la casse du service public, de la Poste, de l’Ecole et de Hôpital Public, et la pseudo réformes des retraites, enfin, c’est un défenseur de la laïcité.

massy@venir association citoyenne partage ces valeurs fondamentales de  la République qu’elle  essaie de les faire vivre à Massy au quotidien.

Aussi massy@venir apportera-t-elle son soutien dans les primaires de la Gauche à Arnaud Montebourg.

 

 

TOUS ENSEMBLE pour la REPUBLIQUE ESPAGNOLE - août11

 

 

Les Journées Mondiales de la Jeunesse de Madrid voulaient accroître l’audience de l’Eglise Catholique auprès de la jeunesse mondiale (chiffre attendu 1,5 millions de participants).  Elles ont cependant abouti à une impasse. La faute ? Pas seulement les  problèmes internes de l’Espagne (crise économique, chômages des jeunes) ni l’hostilité de laïcs purs et durs

Les responsabilités relèvent plutôt des organisateurs, c’est à dire l’Eglise Romaine ; l’Eglise Espagnole et les pouvoirs politiques de ce pays.

Certes on a beaucoup glosé sur le coût de l’événement : 100 millions d’Euros selon les espagnols hostiles au rassemblement, 50 millions selon les organisateurs et 100 millions de retombées économiques. L’écho en symétrie inversée des chiffres fait sourire. Qui plus est, les participants hébergés gratuitement et vivant en bons pèlerins dans la pauvreté (et l’abstinence) ne peuvent qu’entraîner des retombées financières très faibles. Attendons le bilan financier. Je parie qu’il sera en débit et que les contribuables espagnols remettront la main à la poche.

Le débat porte sur la volonté politique du pouvoir espagnol de s’impliquer dans l’événement (accueil solennel du pape, mise à disposition gratuite d’hébergements dans un pays en crise immobilière, quand la jeunesse faute de logement doit rester chez papa-maman, réduction du ticket de métro de 80% pour les pèlerins alors que ce même ticket vient d’être augmenté pour tous, implication financière des pouvoirs publics)

Les jeunes venus du monde entier se sont retrouvés alors otages de cette volonté conservatrice et rétrograde de maintenir fermement les liens entre l’Eglise et l’Etat, à contre courant de ce qu’attend la une société devenue moderne dans un Etat et une République d’Europe, et au mépris des laissés pour compte par une situation économique nationale particulièrement détériorée. Il n’est pas inutile de rappeler qu’en Espagne les crucifix demeurent  fixés aux murs des écoles, des casernes (aux côtés des photos du Roi, voire de Franco), que les juges prêtent serment devant le Christ, que la Constitution exige que l’Etat  apporte son soutien à l’Eglise, que l’Opus Dei est fleurissant. On songe à la laïcité « ouverte » de Nicolas Sarkozy ; à celle de Vincent Delahaye pour qui la laïcité consiste à permettre à toutes les religions de s’exprimer. Ajoutons le caractère très réactionnaire du catholicisme espagnol, l’hostilité par « fondamentalisme », à l’avortement, à la contraception, au mariage civil, aux homosexuels…

Il n’est pas étonnant que la tournure imprimée à l’organisation de cet événement ait indigné les citoyens espagnols, et même les catholiques qui rappellent le message de pauvreté et d’humilité de l’Eglise.

Massy@venir respecte la Foi de la jeunesse réunie à Madrid, mais en ferme défenseur de la laïcité Massy@venir est solidaire de ceux qui combattent les tenants nostalgiques d’une très catholique Espagne. Ils ne passeront pas ! Non, trop, c’est trop. La police n’a-t-elle pas interpellé quelqu’un qui préparait un attentat contre les manifestants laïcs ? Massicois nous vous encourageons vous aussi à manifester votre soutien à ces pro-laïcs en nous faisant parvenir vos messages dont nous publierons certains. L’Equipe M@V.

 

 


Page 8 de 66

m@v

Sondage m@v

Que pensez-vous de la dérive communautariste à Massy ?
 

MOBILISATION !

u
 

 



Philippe GAUTREAU 

 


ccNewsletter Module